Je te propose mes services pour te rendre meilleur·e et t'aider à réussir !

Besoin d'un coach ?

Organisation

S’écrire une lettre à soi-même

J’ai peine à croire que la vie soit si moche. Pourtant, en ce moment, je le pense par moment, quand je vois mes problèmes, les problèmes des autres, la misère et la pauvreté, les maladies qui touchent de plus en plus de gens. Seulement, je sais que nous ne sommes pas venus au monde pour vivre une vie aussi mauvaise.
Non, je ne veux pas me résigner à penser cela et croire que tout est négatif. Croire que tout va mal. Je veux vivre comme je l’ai toujours voulu.

J’ai donc décidé de m’écrire une lettre… Une lettre à soi afin de prendre du recul et de me concentrer sur le positif. C’est un concept connu en développement personnel, qui peut vous aider à y voir plus clair dans votre vie. C’est aussi gratifiant et ça, on aime bien chez Only Good Focus.

Lettre à moi, Cher Moi…

Bonjour moi, toi, enfin… mon Cher Moi,
Je ne sais pas vraiment comment commencer cette lettre, ni même quoi te dire réellement mais, comme toujours l’écriture m’aidera à y voir plus clair. J’ai toujours aimé écrire dès mon plus jeune âge… Mais restons concentrés et essayons de visualiser un peu. Quand je te regarde maintenant, je suis fière de toi. Je n’ai pas toujours été fière de toi, je t’ai longtemps dénigré et prise pour ce que tu n’étais pas. Je n’ai pas écouté les autres, car je voulais voir ce que tu avais dans les tripes. Visiblement, tu en as eu pas mal.
Depuis petite, tu veux aider et rendre les gens heureux. Petite, une chaise et hop tu te retrouvais debout dessus, tu essayais de faire la vaisselle ni vue ni connu avant que maman ne te voie et te stoppe dans ton élan altruiste, mais si jeune.
Tu n’as jamais aimé la violence et la vie te montrera comment t’en éloigner et parfois, même comment t’en débarrasser.
Joyeuse, souriante et heureuse de vivre, tu vas vouloir trouver refuge dans les études et la musique pour te sentir bien dès ton plus jeune âge, plus tard, tu t’en es servi pour exécutoire.
Tu as connu la manipulation perverse de la part d’un homme, ses mensonges et les soit disant amis qui te tournent le dos et pensaient que c’était en ta défaveur de t’être éloigné d’eux et non l’inverse, après que tu as mis un terme à cette situation.
Alors, après avoir été maintes fois brutalisé verbalement et physiquement alors que tu t’es battue pour aider cette personne tant aimée, tu finis par lâcher prise et réussir à partir enfin. Vos caractères et vos attentes étaient devenues au fil du temps incompatibles. Tu as enfin réussi à te défaire de cette relation toxique où tu ne savais pas où se trouvait l’issue. Les amis ? Non ce n’en était pas réellement, ils ont juste choisi un camp, comme s’il y en avait un, mais bon vous me direz la maturité, ça ne s’achète pas. Tu as fait table rase de ce qui t’entourait et tu as sélectionné le positif pour te reconstruire et reprendre confiance en toi. Tu passes du temps avec ta famille plus qu’avant, car il n’aimait pas ta famille et faisait en sorte que tu sois de moins en moins avec eux. Afin que tu finisses vraiment par être isolé et croire que cette relation était « normale ». Tu étais trop jeune et naïve pour comprendre ce qui se passait, tu voulais trouver une échappatoire dans ta vie, mais tu t’es rendu compte que ce n’était pas toi. Cette relation ne te reflétait en rien et ne correspondait aucunement aux attentes que tu avais.
Tu as passé un cap, tu rencontres une personne, qui change la donne. Cette relation de partenaire/partenaire, une relation d’équilibre qui était à tes yeux, intouchable. Tu reprends des études qui te plaisent vraiment, sans avoir à être jugé maintenant que tu n’es plus avec une personne qui te dénigrait dès qu’il en avait l’opportunité. Ça n’a pas été facile, mais tu as jonglé avec des horaires décalés et tes cours pour y arriver.
Quelques mois après le début de ta formation de Coach en développement personnel, tu es promue au travail et tu commences à gagner une confiance en toi, en ce que tu fais. Tu fais tes propres séances de coaching à travers ton travail et tu adores ça.
Mais les horaires décalés commencent à devenir difficile pour toi et ton horloge biologique commence à te faire sentir que tu atteins un point de non-retour, alors tu démissionnes de ton travail et souhaites avancer vers d’autres horizons. Tu rencontres des gens incroyables, dont leur présence ne te lassera jamais. Tu passes par le cap de la maladie à maintes reprises depuis petite et d’un coup, tu comprends que la maladie, c’est toi qui en es responsable. On est tous responsables vis-à-vis de nos maux, de la maladie. Tu te remets en question souvent pour garder le cap et surtout rester positive et t’améliorer dans la vie de tous les jours. Parfois, un peu trop. Au moins, grâce à ça, tu apprends aussi à te justifier de moins en moins auprès des gens et à profiter pleinement des choses simples.
Tu continues maintenant ton bout de chemin et tu aimes ta vie malgré ses péripéties.
Angélique, tu as grandi et tu t’es longtemps dévalorisée alors que tu ne voyais pas tous les efforts que tu faisais pour être bien dans ta vie et aider les autres. Tu as appris avec le temps beaucoup de choses. Dont une, que tu ne te passeras pas de penser, c’est de t’aider, avant d’aider les autres. J’espère que tu continueras à te battre pour ce que tu veux et que tu réussiras dans ce que tu entreprendras.

Aide-toi et le ciel t’aidera.

L’imperfection rend la vie belle.

Avec mon amitié sincère.

Et vous ? Si vous deviez vous dire quelque chose de positif, que vous diriez-vous à l’heure actuelle ?

Photographie × Mariposa Photographe

Previous Post Next Post

Tu aimerais aussi peut-être

2 Comments

  • Reply Tony

    Une belle lettre qui nous laisse sans voix, autant de courage qu’elle dégage

    21 novembre 2018 at 18:29
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.